Présentation de l'équipe

L'équipe

Nous sommes cinq étudiants, Amélie, Anne-Laure, Marion, Maïtena et Julien. Nous réalisons ce projet dans le cadre d'une formation d'éducateur spécialisé. 

Le temps imparti par l'école est de deux mois et se termine le 09 Décembre 2013.

 

Qui est concerné par notre démarche?

Les mineurs isolés étrangers ainsi que tous les professionnels intervenant, de près ou de loin, dans leur accompagnement.

Qui sont les mineurs isolés? Et que dit la loi?

Diverses raisons amènent ces jeunes à immigrer sur le territoire français, ils peuvent fuir la guerre ou des situations de persécution qu’ils subissent dans leur pays d’origine, être mandatés par leurs parents pour venir travailler en France (ou pour y faire des études) et envoyer de l’argent à leur famille restée au pays, d’autres encore sont victimes de la traite des êtres humains et livrés à des réseaux de mendicité ou de prostitution. Enfin, des jeunes sont en situation d’errance après avoir fugué de leur milieu naturel.

 

Leur prise en charge est défini par les textes suivants:

 

  • Article 3 alinéa 1 de la Convention internationale des droits de l'enfant : « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale »
 
 
  • Le protocole relatif à la protection des mineurs isolés étrangers du 31 mai 2013

L'objectif de notre projet

Nous sommes partis du constat que les mineurs isolés, de plus en plus nombreux sur le territoire français, soulèvent plusieurs problématiques au sein des établissements de la protection de l’enfance en danger les accueillant.

Les MIE n’ont pas le même statut par rapport aux autres jeunes de MECS. Tous relèvent du régime de la protection des mineurs en danger, mais les textes de loi qui régissent l’accueil des MIE sont plus spécifiques. En effet, doit-on considérer les MIE d’un point de vue du droit commun ou du point de vue de leur spécificité ? Cela questionne : doit-on se concentrer sur leurs simples droits communs, au risque de négliger ce qui fait leur spécificité ? Doit-on aborder le cadre légal des MIE du point de vue de leur spécificité au risque de les stigmatiser encore plus ?

 

Objectif Général :

 

Questionner les pratiques éducatives et l’accompagnement actuel des Mineurs Isolés Etrangers.

 

Objectifs intermédiaires :

 

Recueillir des informations concernant l’accompagnement des mineurs isolés étrangers auprès de tous les corps de métier côtoyant ces jeunes sous la forme d’interviews.

 

Réaliser des entretiens avec les jeunes MIE, recueillir leurs attentes, leurs besoins.

 

Concevoir un support vidéo, outil de réflexion et d’analyse des pratiques, pour les professionnels accueillant des mineurs isolés étrangers ainsi qu’aux étudiants.

 

Organiser la projection du film, comme un temps de rencontre et de discussion entre les partenaires concernés par l’accompagnement des MIE (inviter les partenaires concernés par l’accompagnement des MIE).

 

Permettre la diffusion du support vidéo et de sa brochure auprès des partenaires (au niveau national).